Chevrolet Orlando

Print Print   |  Send Email  |  Word   Share Add This  

Octobre 2012

Chevrolet Orlando : la fin du dilemme du père de famille

  • Le crossover familial concilie esthétique et sens pratique
  • Sept places en série, diesel 130 ou 163 ch, boite mécanique ou automatique
  • Le bloc 1.4 Turbo essence 140 ch désormais disponible
  • Cinq étoiles aux crash-tests de l’EuroNCAP

Le Chevrolet Orlando signe la fin du dilemme du père de famille au moment du changement de voiture : opter pour le monospace pour son côté pratique et la grande joie des enfants, ou se faire égoïstement plaisir avec un SUV, en bravant la vindicte publique. Le Chevrolet Orlando concilie la vocation familiale et le souci esthétique. Pour cela, il s’éloigne des standards du monospace pour se rapprocher du style d’un SUV. En somme, il fait le lien entre deux mondes, ce qui lui vaut son appellation de crossover familial.

Le Chevrolet Orlando se présente comme une alternative pleine de fraicheur face aux nombreux monospaces familiaux proposés actuellement sur le marché. La face avant est marquée par une identité Chevrolet facilement reconnaissable. La silhouette, elle, est caractérisée par une ligne de pavillon fuyante et des passages de roues musculeux et proéminents.

Si la ligne du nouveau Chevrolet Orlando retient l’attention, l’intérieur mérite aussi que l’on s’y attarde. Il reprend certains des derniers codes stylistiques de Chevrolet tels que la planche de bord en double alcôve inspirée de la Corvette ou l’éclairage d’ambiance bleu de la console centrale. L’originalité du design ne l’empêche pas de montrer une fonctionnalité bien pensée : c’est ce que l’on constate avec l’implantation en gradin des trois rangées de sièges du Chevrolet Orlando, la générosité de l’espace de chargement ou la multiplicité des solutions de rangements, qui sauront retenir l’attention des familles. Les acheteurs du modèles 2013 bénéficieront d’encore plus de flexibilité au niveau de l’habitabilité, grâce au siège passager avant pouvant désormais se rabattre à plat.

Dans l’habitacle, le Chevrolet Orlando propose de nombreux rangements pour loger la multitude d’objets qu’une famille peut avoir à emmener. Cependant, le plus astucieux est peut-être ce logement ménagé derrière la face avant de l’autoradio : il suffit de basculer la façade du système audio pour dévoiler un espace assez grand pour recevoir des objets tels qu’un lecteur MP3, des lunettes de soleil ou un portefeuille. Un port USB, idéal pour recharger un lecteur MP3 ou un iPod pendant le roulage a aussi été intégré. L’Orlando millésime 2013, accueille également une caméra de recul.

Sous le capot, Chevrolet propose quatre moteurs peu gourmands, deux essence et deux diesels. L’offre essence composée initialement du bloc essence 1,8 litre 141 ch a récemment été complétée par le moteur 1,4 Turbo 140 ch. Les deux moteurs diesel sont des 2,0 litres avec 4 soupapes par cylindre et un système d’injection common rail. Le plus puissant délivre 163 ch, alors que la deuxième version offre 130 ch.

En cas de collision, les occupants du Chevrolet Orlando sont protégés par six airbags. Toute la gamme reçoit des disques aux quatre roues, associés à un ABS électronique à quatre canaux. Toutes les finitions bénéficient également d’un répartiteur électronique de freinage, d’un antipatinage, d’un contrôle électronique de trajectoire et d’une aide au freinage d’urgence. Cette dotation et cette qualité de réalisation ont permis au Chevrolet Orlando de décocher la note maximum de cinq étoiles aux crash-tests menés par l’EuroNCAP.

Le Chevrolet Orlando est disponible en quatre niveaux de finition :

Orlando LS+ : L’Orlando est généreux dès ce niveau de finition. Il dispose en série de sept places faciles à mettre en place, d’une climatisation manuelle, de vitres électriques à l’avant, de rétroviseurs électriques et dégivrants ou d’un miroir de surveillance des enfants.

Orlando LT+ : cette finition s’enrichit de feux antibrouillards avant, d’une calandre chromée, de protections couleur aluminium avant et arrière, de jantes alliage de 16 pouces, d’un volant en cuir, de vitres électriques à l’arrière, d’un ordinateur de bord, d’une aide au stationnement avec radars de recul, d’une prise USB et de commandes au volant pour l’autoradio ou encore de la climatisation automatique.

Orlando LTZ : Cette version se distingue à l’extérieur par sa ligne de vitrage chromée et ses jantes alliage de 17 pouces. A l’intérieur, elle s’enrichit d’une console centrale « laque piano », d’un régulateur de vitesse, de l’allumage automatique des feux, des essuie-glaces automatiques ou de rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement.

Orlando LTZ+ : Sellerie cuir avec sièges avant chauffants et système GPS à cartographie France finissent d’équiper l’Orlando dans cette finition ultra-complète.

Technique & Tarifs

Chevrolet Orlando - Fiche technique et équipements (PDF)