Chevrolet Beat

Print Print   |  Send Email  |  2010 Buick LaCrosse   Share Add This  

Chevrolet Beat : une super mini au goût de sport

  • Trois portes à hayon en vert vif Vertigo
  • Moteur turbo 1,2 litre et boîte automatique

Ce sont les héros de la vie quotidienne qui inspiré Injo Kim et son équipe quand ils ont dessiné le prototype Chevrolet Beat, présentée pour la première fois au salon de Francfort 2007. « Tous les matins quand vous vous réveillez, vous avez super envie d’être la vedette du jour, » explique Injo Kim, responsable adjoint de l’équipe du design extérieur de cette mini voiture au Centre de Design GM de Inchon, en Corée du Sud. Et dans l’esprit de Kim, le héros du jour est au volant d’une Beat. La Beat est l’interprétation par Chevrolet, sous une forme prototype, de la micro voiture importée « simple, sans problème et décontractée, avec un cœur gros comme ça. »

La Chevrolet Beat est une traction-avant trois portes à hayon se présentant dans une teinte verte vif Vertigo dégageant beaucoup d’énergie, que l’on retrouve aussi à l’intérieur. L’impression générale qui se dégage du dessin de l’extérieur et de l’intérieur la place du côté des toutes petites voitures à très hautes performances passées dans les mains d’un préparateur. La calandre, les bas de caisse, les optiques de phares et les jantes sont prévues pour être personnalisés, une tendance très forte au sein de la clientèle sur ce marché.

Les lignes de la Beat évoquent la vitesse, avec un profil très abrupt partant de la partie haute du spoiler arrière et descendant jusqu’au capot, des phares avant à diodes de forme très étirée semblant remonter depuis la base de la calandre à deux naseaux jusqu’au montant de la baie de pare-brise. Les poignées de portes intégrées affleurant le pilier central donnent aux portes une allure très nette et homogène. Les généreuses jantes de 17 pouces sont repoussées aux quatre coins, et les étriers de freins traités eux aussi en vert Vertigo ajoutent une touche de personnalité aux roues. La partie arrière reprend les traditionnels feux arrière doubles de Chevrolet ; ces feux à diodes sont disposés verticalement, se déployant juste sous la lunette arrière.

L’énergie positive se retrouve aussi dans l’intérieur noir Tachyon/Titane, illuminé par une garniture de planche de bord traitée en vert Vertigo et un tableau de bord habillé de tissu décliné dans la même couleur. Le vert se retrouve dans les coutures bordant le tissu et sur les sièges en filet. Le ciel de pavillon est noir, illuminé par des points lumineux réalisés en fibres optiques donnant l’illusion d’un ciel étoilé.

La clientèle jeune aime la technologie, et la Beat a de quoi les satisfaire avec sa console centrale équipée d’un volet escamotable. En position basse, le volet laisse apparaitre un système de navigation et en position haute, il révèle un utile compartiment de rangement. Le système audio haut de gamme Alpine dispose de six haut-parleurs et d’un caisson de grave monté dans le coffre.

« Le système audio et le juke-box escamotable vous donneront l’impression d’être en permanence dans une soirée, » explique Sungtae Baek, designer intérieur de la Chevrolet Beat.

Pour faire pulser la Beat, se trouve un moteur essence turbocompressé de 1,2 litre accouplé à une boîte automatique.

C’est la Beat qui a inspiré la Chevrolet Spark, sortie en 2009. Trois prototypes avaient été créés, et c’est le public qui a choisi par Internet celui qui lui semblait le plus sympathique.

Chevrolet Beat

  Plus d'images